Droit de l'homme

IDJWI : Benenfance Congo en partenariat avec le club de paix et de cohésion sensibilisent la population sur le civisme fiscal

Dans une tribune d’expression populaire tenue le lundi 30 Août 2021 à chabalamba dans le groupement de Bunyakiri , les jeunes membres du club de paix et de cohésion ont sensibilisé la population sur l’importance du payement des taxes et impôts dans une entité décentralisée.

L’administrateur adjoint du territoire d’idjwi, les gestionnaires de la chefferie Rubenga et celui du marché,le chef de village ainsi que la population de chabalamba se sont réunis pour discuter du payement et impact des différentes taxes sur le vécu quotidien de la population.

La thématique abordée pendant cette tribune d’expression populaire est le payement des taxes et son avantage à la population.

Selon Chance Lwagera, président du conseil territorial de la jeunesse d’idjwi,il était opportun de dire à la population qu’aucun Etat peut évoluer sans taxes mais aussi les Etds qui doivent en percevoir pour améliorer le vécu quotidien des habitants.

« Nous avons informé la population sur les modalités de payement des taxes et impôts et que après payement,le gouvernant a aussi l’obligation de rendre compte à la population qui a payé ces taxes.
La population attend voir la réalisation des projets palpables pour améliorer son vécu quotidien.
Mais aussi quand un assujettis paye sa taxe il a droit à une pièce justificative » explique Chance Lwagera.

Le gestionnaire de la chefferie Rubenga Émile Bizobavaho a aussi expliqué aux participants l’importance du payement des taxes et impôts pour contribuer au développement de l’entité.

Certaines préoccupations ont été soulevées par la population dont : la contrepartie des taxes payées,la traçabilité dans la gestion des fonds de la chefferie et certains percepteurs qui ne livrent des pièces justificatives aux assujettis après payement de leurs taxes.

Activité réalisée sous une note de satisfaction indique John  Kadusi coordinateur de l’organisation Bénévolat pour l’enfance,une structure qui accompagne les clubs de paix et de cohésion dans le territoire d’idjwi avec l’appui financier de NED qui se réjouit de voir les autorités discuter ouvertement avec la population et de répondre aux questions des participants.

« L’autorité locale s’est rendue disponible afin d’échanger avec la population,ceci pour  renforcer la collaboration entre  gouvernant et  gouverné,
Je demande aux jeunes de travailler toujours avec la communauté, éduquer et organiser de telles séances d’échange citoyen » renchérit Jhon Kadusi.

Une commerçante de fretins communément appelé sambaza du nom de Adeline félicite les jeunes du CPC(Club de paix et de cohésion) pour avoir organisé cette tribune d’expression populaire et souhaite que la chefferie accorde un délai aux gagnes petits pour le payement de leurs taxes.
Même recommandation du côté du conseil territorial de la jeunesse qui plaide aussi pour la catégorisation des taxes selon le chiffre d’affaire de chaque assujetti.

Richelieu Byamana depuis Idjwi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page