POLICE
Presse

RDC : Malgré le rejet momentané de sa proposition de loi , Noël Tshiani reste optimiste.

Parmi les points qui seront abordés à l’assemblée nationale en session septembre, la proposition de loi du verrouillage à la magistrature suprême de Noël Tshiani n’a pas été retenue, prenant acte de ce rejet momentané de sa proposition, Noel Tshiani n’a pas tardé à réagir.

Contacté ce jeudi 16 septembre chez nos confrères de 7sur7.cd, le candidat malheureux aux élections présidentielles du 2018 passées reste optimiste et se dit plus que serein que sa proposition de loi rejoindra d’autres propositions déjà actées et sera programmée en cette session de septembre à l’assemblée nationale.

« Nous avons déposé notre proposition de loi il n’y a pas longtemps. Il y a une dizaine de propositions de loi qui ont été reçues durant la même période. Notre proposition de loi se trouve encore au niveau du bureau d’études de l’Assemblée nationale. Quand le bureau d’études finira son travail, notre proposition de loi sera programmée. Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, a bien dit que le calendrier pour la session de septembre reste ouvert. Au fur et à mesure qu’il y aura des propositions de loi qui vont sortir du bureau d’études, elles seront programmées y compris la nôtre. Je suis plus que serein que ma proposition de loi sera fixée et débattue pendant cette session de septembre », a-t-il déclaré.

D’après ses propos, sa proposition de loi a tourmenté toute la République démocratique du Congo parce qu’il a des sujets très sérieux à traiter dedans.

« Il y a des propositions de loi qui sont plus complexes que d’autres. On ne peut pas dire que telle proposition a été déposée après mais pourquoi elle a été fixée avant telle autre. Chaque proposition de loi a sa complexité. Ma proposition de loi a bouleversé la République parce qu’il y a des sujets sérieux qui ont été abordés dedans. C’est normal qu’on prenne le temps et qu’on étudie tous les aspects avant de pouvoir la mettre sur la table. Je suis content qu’à l’Assemblée nationale, cette proposition de loi est prise au sérieux. Elle est étudiée dans tous les angles pour déterminer ce qu’il faut faire », a expliqué cet ancien haut fonctionnaire de la Banque Mondiale.

Par ailleurs, il appelle les congolais et les députés nationaux à prendre cette question au sérieux car cela touche toute une souveraineté nationale.

 » Je demande à tous les  Congolais et aux parlementaires de prendre cette question au sérieux. Lorsqu’il s’agit de la question qui touche à la souveraineté de notre pays, nous ne pouvons pas badiner avec ça. Nous devons prendre ça au sérieux. Une simple petite erreur que nous pouvons commettre peut faire disparaitre la RDC et la faire basculer sous la domination d’un autre pays », a-t-il insisté.

On note que cette proposition de loi sur le verrouillage à la présidence de la République ne cesse d’alimenter la toile , les autres la jugent politique tandis que les autres la jugent conflictuelle.

David Belanda

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité