Droit de l'homme

Nord-Kivu : Journée internationale des DH, l’ONG AIDPROFEN appelle les autorités à fournir plus d’efforts

L’humanité entière commémore ce 10 décembre la journée internationale des droits de l’homme.

Si celle-ci s’est passée presque sous méditation en province,certaines organisations non gouvernementales déplorent la dégradation des violations des droits de l’homme dans cette partie du pays qui connait depuis plusieurs décennies les affres de la guerre.

Pour l’Action et initiatives de développement pour la protection de la femme et de l’enfant, AIDPROFEN asbl cette année seulement dans le Masisi ou elle a pu mener des enquêtes les taux va du bas vers le haut,ce qui est beaucoup plus regrettable pendant cette période ou les militaires sont aux commandes de la province.

« Nous avions prélevé plus des cinq cents cas des victimes des violences basées sur le genre et parmi elle deux cents des viols »; nous a révélé Passy Mubalama sa coordinatrice.

A l’occasion de cette journée et après les seize jours d’activisme et de lutte contre les violences faites à l’égard de la femme et de la jeune fille cette organisation qui plaide pour le respect des droits humains en général et ceux des femmes en particulier a demande aux autorités provinciales d’aller encore au delà, car beaucoup reste à faire.

« Par exemple, le convoi du HCR qui est un convoi humanitaire attaque par des groupes armes,cela montre le niveau de l’insécurité  dans les deux provinces sous état de siège, nous pensons que cette situation reste alarmante,comme et surtout l’élément causal des violations des droits humains est l’insécurité,aux autorités ce que nous les femmes on a vraiment de la paix,lorsque j’avais appris l’avènement de l’État de siège j’étais vraiment soulagée, mais rien n’est encore perdu,je demande aux autorités de s’impliquer d’avantage pour la restauration de la paix a l’Est, car c’est une urgence »; a dit Passy Mubalama.

ALI ASSANKA Darius

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page