Corruption & FraudeÉconomie

Sud Kivu lutte contre la corruption :L’objectif du CENACE étant d’accroitre les caisses de l’Etat, nous sommes rangés derrière cette philosophie du président de la République  (Tumaini jean jacques

Au lendemain du discours du Président de la République sur l’Etat de la nation, le service national du contrôle économique (SENACE) se sent motivé et promet de combattre jusqu’au bout la corruption dans les entreprises publiques et régies financières présentes au Sud Kivu.

Dans un entretien avec la rédaction de Congo Witnesse, Le Directeur du SENACE sud Kivu, Tumaini jean jacques, a rassuré que son Service combattra quoi qu’il en soit les questions épineuses telles que celles liées à la problématique de la lutte contre la corruption et l’impunité évoquées par le Chef de l’Etat. « Nous réaffirmons notre ferme détermination pour accompagner le Chef de l’Etat dans la lutte contre la corruption, l’objectif du SENACE étant d’accroitre les caisses de l’Etat, nous sommes rangé derrière cette philosophie du président de la République » a-t-il ditAvant d’ajouter« Les différents services d’assiettes au Sud Kivu doivent aussi se ranger derrière le Président de la République, vous êtes sans ignoré que notre pays perd au-delà de 15 milliards de dollars suite à la corruption, aujourd’hui le Congo atteint difficilement 10 milliards de budget, cela est incompréhensif vu la grandeur et les potentialités que regorge notre pays, j’espère que tous les services sans exception vont se ranger derrière cette vision du Chef de l’Etat » renchérit notre sourceDe l’accompagnement du SENACE Sud Kivu« La province du Sud Kivu est une province atypiques, elle est frontalière avec 4 pays, ce qui veut dire qu’elle doit générer beaucoup pour le pays et la province. Outres ses frontières, il y a aussi la problématique de l’exploitation des minerais, notre service doit aider l’autorité provincial au traçage de ces minerais pour le bien de tous » précise le Directeur TumainiIl faut noter que, lors de son discours à la nation devant les deux chambres réunies en congrès, Felix Tchisekedi avait mis un accent particulier sur la lutte contre la corruption et le coulage des recettes de l’Etat. L’inspection générale de finance et le service national de contrôle économique (SENACE) sont les deux services qui doivent aidés le Chef de l’Etat dans cette bataille à en croire certains passages de son discours du lundi 13 décembre devant les représentants du peuple.
La rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page