Santé, Mines & Environnement
A la Une

Sud-Kivu : Le ministre provincial des mines sommé d’éclaircir l’opinion sur l’exploitation illicite des minerais dans le PNKB

Le député provincial Amani Kamanda Jacques adresse une question écrite au Ministre provincial des Mines au Sud-Kivu pour avoir plus de lumière sur une probable exploitation illicite des minerais, dans le Parc national de Kahuzi Biega, PNKB, Parc situé à l’Est de la RDC.

Pour lui, le PNKB est un patrimoine mondial qui mérite une attention particulière des autorités à tous les niveaux pour sa protection contre toute forme d’exploitation illicite. Pourquoi exploiter les minerais dans le PNKB, s’interroge-t-il.

Amani Kamanda Jacques dit avoir des preuves qui retracent cette complicité avec certains officiers de l’armée, le gouvernorat et le ministre provincial des mines.

Contenu de la question écrite

Le Parc national de Kahuzi-Biega/PNKB Crée en 1937 comme réserve Forestière et Zoologique dans la région des monts Kahuzi et Biega à l’Est de la République Démocratique du Congo.

En 1970, cette réserve fut érigée en Parc National de Kahuzi-Biega par l’ordonnance loi N° 70/316 du 30 novembre 1970 avec comme superficie de 60 000 ha. En 1975, le Parc fut étendu de 60 000 à 600 000 ha par l’Ordonnance Loi n° 75/238 du 22 juillet 1975, constitués par 2 blocs (Haute et Basse Altitude) reliés par un couloir écologique. En 1980, le PNKB a été inscrit sur la liste de sites du patrimoine mondial de l’UNESCO de la catégorie Il des aires protégées suite à ses valeurs exceptionnelles de la faune et de la flore qu’il regorge.

Malheureusement avec l’arrivée massive des réfugiés Rwandais en 1994, suivi des guerres en répétitions qu’a connues l’Est de la RD Congo, le parc a subi une forte pression humaine jusqu’à ce que son couloir écologique ait été transformé illégalement en pâturages des animaux domestiques par des fermiers sous la bénédiction de certains services étatiques de la province. Cette pression humaine a fait que le PNKB soit inscrit sur la liste des Sites du Patrimoine Mondial à péril en 1997 par l’UNESCO.

En 1980, l’importance internationale du Parc fut reconnue par I’UNESCO qui lui attribua le statut de Site du Patrimoine Mondial, valorisant ainsi ses ressources naturelles et lui donnant au plan scientifique et de la conservation, une exceptionnelle valeur universelle.

Le PNKB secteur de basse altitude a subi toute les conséquences que l’exploitation minière peut avoir sur les écosystèmes d’une aire protégée. Toute les bandes armées et même l’armée régulière mais aussi les populations en provenance de différentes origines exploitent les ressources naturelles du PNKB illicitement.

Les informations recoupées de la population riveraines du Parc nous signale que le PNKB est envahi par des personnes non identifié qui continuent à exploiter illicitement les arbres et les minerais dans ce patrimoine mondial en complicité avec plusieurs autorités politico-militaires et bien d’autres.

D’autres éléments téléphoniques à notre possession retracent clairement cette complicité notamment des certains officiers de l’armée Congolaise; du Gouvernorat et vous-même comme ministre provincial ayant les mines, les ressources hydrauliques et hydrocarbures dans. vos attributions dans l’exploitation de minerais dans le Parc National de Kahuzi Biega à katasomwa-Bileta au coordonnées géographiques ci-après :

9768633/0696640: Bileta.
9768531/0696910: Bileta
9768487/0697068 Bileta

Suite à ceci et tenant compte de la valeur universelle que représente le Parc National de Kahuzi Biega non seulement pour la République Démocratique du Congo mais aussi pour toute l’humanité et bien plus particulièrement pour la Province du Sud-Kivu dans laquelle vous êtes Ministre provincial des mines, j’ai quelques questions qui taraudent dans mon esprit et je voudrais avoir des réponses claires et précises.

1) Monsieur le ministre Provincial, êtes-vous au courant de cette exploitation illicite des minerais dans le Parc National de Kahuzi Biega (PNKB)? Si oui qu’avez-vous déjà fait ? si non, pourquoi ?

2) J’ai avec moi les conversations téléphoniques sur l’exploitation illicite des minerais dans le PNKB et là il est clairement dit que cela est fait sur ordre de la hiérarchie. Dites-moi il s’agit de quelle hiérarchie ?

3) Les informations à notre possession font état de la présence des sujets en provenance du Nord-Kivu dans le PNKB qui se donnent à l’exploitation des minerais. Dans l’affirmatif :

a) Que dites-vous par rapport à la loi portant protection des parcs nationaux ?

b) Ils sont là par l’autorisation de qui ? c) Ces sujets disent être soutenu et financer par des responsables hautement placés.

Confirmez-vous cette information ?

4) Monsieur le ministre, il s’agit de quels types des minerais et à combien estimez-vous la quantité déjà produite par ces sujets et quelle est sa destination?

5) D’autres éléments à ma possession dénote votre implication. Dites-moi pourquoi vous êtes impliquer dans la destruction du PNKB et même dans cette l’exploitation des minerais ?

6) Les informations font également état que ce sujets pour leur survie sont entrain d’abattre les espaces protégés, confirmez-vous cette information ? les mêmes informations confirment l’implication des militaires FARDC. Est-ce vrai ça ?

7) Pensez-vous qu’il s’agit de l’exploitation artisanale ou semi-industrielle ? dans le premier cas, quelle est la coopérative avec laquelle ils travaillent ? cette dernière a une Z.A dans le PNKB ?

Fait à Bukavu, le 14 Avril 2022

Hon. AMANI KAMANDA Jacques

Député Provincial et Rapporteur de l’Assemblée Provincial

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page