Droit de l'homme
A la Une

Haut-Uele : Hon. Jean-Marc Mambidi dit condamner avec la dernière énergie la démolition anarchique à Isiro

Le député national Jean-Marc Mambidi Koloboro a réagi farouchement après les démolitions anarchiques et destruction méchante des maisons d’habitations et boutiques de la population de la ville d’Isiro, dans la province du haut-Uelé , partie Nord Est de la République Démocratique du Congo.

Dans une déclaration rendue publique jeudi 16 juin 2022 , l’élu du territoire de Watsa a exprimé sa colère vis-à-vis du gouvernement provincial du Haut-Uélé. Pour lui, ces démolitions ont été faites par le service de sécurité sans respect des textes prescrits dans la constitution de la RDC. L’honorable Jean-Marc Mambidi Koloboro s’est appuyé sur l’article 34 de la constitution qui parle du sacrement d’une propriété privée ou collective.

 

« L’article 34 de la constitution du 18 février 2006 telle que modifiée et complétée à ces jours dispose: la propriété privée est sacrée. l’Etat garantit le droit à y la propriété individuelle ou collective acquise conformément à la loi ou la coutume. Il encourage et veille à la sécurité des investissements privés nationaux et étrangers. Nul ne peut être privé , de sa propriété que pour cause d’utilité publique et moyennant une juste et préalable indemnité octroyée dans les conditions fixées par la loi. Nul ne peut être saisi en ses biens qu’en vertu d’une décision prise pour une autorité judiciaire compétente. Par ce qu’il s’agit bien évidemment des affaires foncières que nous parlons. La loi N°73-021 du 20 juillet 1973 portant régime général des biens , régime foncier et immobilier et régime des sûretés telle modifiée et complétée par la loi N°80-008 du 18 juillet 1980 en son articles 80, 101 et 102″, a indiqué l’élu de Watsa.

 

Il estime que la vaste opération de démolition des maisons d’habitations dans la ville d’Isiro devrait commencer par le respect des textes. Pour ce faire , M.Jean-Marc Koloboro appelle les autorités provinciales dy haut-Uelé au respect les lois de la République afin de garantir la paix, l’unité et la cohésion dans cette partie.

 

 

«A la lumière des prescrits légaux sus-evoqués , nous candamons avec la dernière énergie cet acte de Barbarie qui s’est opéré dans la ville d’Isiro en date du 15 juin 2022. Étant animé par la volonté de contribuer à bâtir un État de droit et une nation puissante et prospère, fondée sur une véritable démocratie politique, économique et culturelle que prône le chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo, j’invite les autorités provinciales du haut-Uelé de revenir à la raison, de respecter les lois de la République afin de garantir la paix sociale, l’unité et la cohésion dans la province du haut-Uelé»,a-t-il ajouté.

 

Pour rappel, la journée du mercredi 15 juin courant, il y a eu démolitions d’habitations, des boutiques et magasins dans plusieurs coins de la ville d’Isiro. Ici, la population locale s’est également opposé à la démarche du Gouverneur du haut-Uelé.

Mukama Kapo de Kapo à Watsa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page