Presse

Bukavu : La Génération ABS poursuit sa lutte contre la criminalité urbaine à travers l’installation de lampadaires dans les coins obscures

A travers son projet d’installation d’éclairage public dans la Province du Sud-Kivu, la Génération Aimé Boji Sangara, a lancé sa 4e phase d’installation des lampadaires ce Samedi 27 Novembre 2022 sur des axes non éclairés, considérés comme coins stratégiques pour la criminalité dans la ville de Bukavu.

Pour le maire de la ville de Bukavu, Bilubi Olengabo Meschack, ces actions posées par le ministre national du budget, Aimé Boji Sangara, sont des indicateurs qui révèlent que ce dernier porte un amour envers la population de Bukavu et cherche à bannir l’insécurité dont elle a toujours été victime.

 » (…) Aimé Boji Sangara c’est un visionnaire tout ce qu’il fait, il ne le fait pas pour un intérêt politique immédiat, il le fait par amour, il a compris que les postes politiques sont rotatifs. Puisqu’en faite c’est une grâce que Dieu lui donne en faveur de toute la population de Bukavu. 

C’est pourquoi je juge ses actions comme étant des actions très importantes et qui vont pérenniser son nom dans la ville de Bukavu. Nous sommes très sûrs et nous avons des indicateurs objectivement vérifiables de la réduction des l’insécurité à travers l’éclairage public qui est le don de son excellence Aimé Boji Sangara »; a fait savoir le maire de la ville de Bukavu, Bilubi Olengabo Meschack.

Selon Justin Mapatano, coordonnateur de cette fondation, ce projet est à la 4è phase d’installation des lampadaires. Et c’est au moins 700 lampadaires ont déjà été installés à travers toute la Province du Sud-Kivu.

L’installation des lampadaires n’a pas concerné l’unique ville de Bukavu.

« Dans la 1ère phase nous avons installé plus de 200 lampadaires et nous sommes à 700 lampadaires déjà installés dans la ville de la Province du Sud-Kivu et, donc nous ne sommes pas seulement à Bukavu, plutôt dans toute la Province. nous étions à Mwenga, Walungu, KabareFizi…etc l’objectif primordial pour Aimé Boji sangara est de valoriser la population »; a indiqué le le Chef d’avenue Georges Defoure, Le Roi Chacha.

Par ailleurs le chef d’avenue Georges Defoure, Le Roi Chacha, a tenu à remercier cet acte posé par ce ministre d’État à travers sa fondation en installant des lampadaires ce coin réputé pour la criminalité et l’insécurité causé par des personnes mal intentionnées qui ravissaient des téléphones et commettaient autres forfaits à l’égard des passants. Et a promis une utilisation de ces ouvrages.

Joël Nathaniel Ayalie 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page